Recruteurs ! Changeons notre vision du recrutement

Emmanuel Kant, dans son traité de pédagogie, publié en 1803, affirme « que ce que l’on apprend le plus solidement et ce que l’on retient le mieux, c’est ce que l’on apprend en quelque sorte, par soi-même ». Beaucoup de recruteurs jugent que l’obtention de diplôme est obligatoire, un prérequis pour occuper un poste. Le même savoir acquis via l’autoformation est souvent rejeté. Pourquoi ? Nous nous confrontons à des personnes, des recruteurs, des managers à qui seuls l’obtention d’un diplôme ou l’entrée dans telle ou telle école sont considérées comme le Graal permettant de reconnaître un savoir ou un savoir-faire spécifique et d’en confirmer la maîtrise. Sachez avant tout que parmi les personnalités n’ayant reçu aucune formation académique, nous avons en tête, Pierre Bérégovoy, ouvrier fraiseur qui est devenu premier ministre ou Ambroise Paré barbier qui devint chirurgien. Etre autodidacte permet de s’instruire par soi-même, sans maître. La capacité d’apprentissage adaptative ou par la pratique est extraordinaire, elle permet aux humains d’atteindre de très haut niveau de performance. Déjà en 1894, dans une étude d’Alfred Binet, des caissiers du Bon marché qui pratiquaient quotidiennement le calcul mental depuis plus de dix ans se sont révélés aussi performants, voire plus , que de grands calculateurs, des individus qui avaient manifestement un don pour le calcul mental.

Quel que soit le processus d’apprentissage qu’il soit implicite ou explicite,  les êtres humains ont une capacité d’apprentissage par adaptation absolument fabuleuse. Alors ne jugeons plus la personne via ces diplômes, sur telle ou telle école mais via ces savoirs et savoir-faire acquis de manière autodidacte ou via son parcours scolaire. Changer votre vision de recrutement, votre vision de l’être humain.

L'étudiant est défini comme une personne, faisant des études

supérieures dans une université ou un établissement d'enseignement supérieur. Cependant, l'étudiant quel que soit son niveau, est un être humain souhaitant s'enrichir continuellement d'un savoir et d'un savoir-faire qu'il pourrait mettre à profit à une demande. En parlant de mon expérience personnelle, je n’ai jamais pris de cours de design dans une école de graphisme ou lors de cours particuliers. Cependant, c’est à l’âge de 17 ans, que j’ai souhaité me former avec des efforts continus dans l’apprentissage du graphisme, et une pratique délibérée et quotidienne des outils de design. Me voilà à conseiller des entreprises sur leur identité visuelle et réaliser leurs outils de communication alors que mon métier principal est auditeur interne. La force des autodidactes ou dirais je dans l’ère du temps « les hackers », est de comprendre, bidouiller et détourner. C’est en récupérant en classe de seconde, le logiciel « Photoshop » que j’ai pu commencé à bidouiller sur mon ordinateur, sur mon temps libre en complète autonomie. C’est grâce à la curiosité, la soif d’apprendre, que je m’y suis plongé de plus en plus dans ce domaine.

BENJAMIN BIBAUD

M2 MACP

Faculté de droit, d'économie et de gestion Paris Descartes

10 Avenue Pierre Larousse

92 240 Malakoff

  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Facebook Icône

ASSOCIATION